Stage Carnet de voyage à Lisbonne

Stage Carnet de voyage à Lisbonne

Cette année je me suis lancée:  j’ai commencé à encadrer des stages croquis de voyage à l’étranger!

Après Rome, au mois de mai, c’était au tour de Lisbonne, fin juillet début août.
Le Portugal est à la mode ces dernières années, rien d’étonnant, c’est un pays magnifique.

Venus des 4 coins de France et d’Espagne, les participants au stage, étaient bien décidés à découvrir et croquer Lisbonne dans les moindres détails. Ça tombe bien, c’est de détail qu’il s’agirait pour notre apprentissage du croquis de voyage.
Pendant 4 jours, nous avons donc déhambulé dans les rues de la capitale portugaise, munis de notre matériel léger de dessin,  et notre kit d’aquarelle.
Les stagiaires, débutants et initiés, ont appris à “voir” le monde qui les entoure, et à apprécier les nombreux détails qui constituent le paysage urbain, et l’histoire d’un lieu. Les sujets proposés leur ont permis de découvrir et d’expérimenter des techniques de dessin et de couleurs, tout en découvrant des endroits plus ou moins insolites de la ville.
Du dessin de détail à des vues panoramiques sur la ville, depuis quelques-uns des 7 “miradouros” de la capitale Portugaise, rien, ou presque, n’a échappé à notre programme.

Lisbonne est une ville qui captive par sa luminosité, les panoramas qu’elle offre depuis ses sept collines, et la promenade aménagée le long du Tage.
La grandeur de son passé et son dynamisme contemporain font de Lisbonne une destination incontournable, et invite les visiteurs à ralentir le rythme pour profiter des petits instants et des plaisirs éphémères.

Petits instants et plaisirs éphémères, n’est-ce pas un peu cela que nous sommes venus chercher?

La topographie de la ville, avec ses vieux quartiers sillonnés de ruelles et construite sur 7 collines, se prête admirablement à la marche et à la flânerie. Elle invite à la contemplation, et donc au dessin.

L’ambiance du stage était bonne, et les participants, ravis de leur expérience, sont repartis avec leur carnet remplis de dessins réalisés sur le vif, au coin d’une rue, à la terrasse d’un café, depuis un belvédère, à l’ombre d’un arbre ou d’un parasol.

De retour chez eux, lorsqu’ils ouvriront leur carnet, la lumière de Lisbonne illuminera leurs souvenirs. Tous ces bons moments passés ensemble, les petites ruelles, les collines, le coucher de soleil sur le Tage, ….